Ami, entends-tu la voix de Mob Barley ? Si tu l'entends, t'es mon Fouère, et si t'es mon fouère, rejoins la Twibu des Wastahs dans le Monde des Douze !
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 EXEMPLE de candidature

Aller en bas 
AuteurMessage
Saroox
Maître Koalak
avatar

Messages : 3
Date d'inscription : 05/03/2009
Age : 25

MessageSujet: EXEMPLE de candidature   Sam 7 Mar - 0:20

Exemple de candidature par Saroox :

Lettre à destination de la Twibu Des Wastachs,
Par Saroox,
Le 6 Martalo 639, à 11h03



La jeune Crâ se redressa sur sa chaise. Des lettres... On lui avait appris à en écrire chez son père adoptif, mais une demande d'entrée dans une guilde, elle n'en avait pour l'instant encore jamais fait. Il fallait trouver les mots, convaincre, argumenter, mais sans pour autant trop fioriture, inventer ou appâter... Elle se concentra un moment. Elle était plus intelligente que la moyenne des disciples de son dieu, une simple lettre ne l'arrêterait pas en si bon chemin. Mais des lettres, on ne lui avait appris que les formules de politesse. Elle tenta, tant bien que mal, d'écrire ce qu'elle pensait être de bonnes choses.

Cher membres Chaire membres de la Twibu...
"Non, ça ne sert à rien, je n'y arriverais pas!"

Saroox lança son bout de lettre à la cheminée ...
Mais pendant que le tavernier s'était éclipsé, la Crâ sentit une présence autour d'elle. Cette entité, elle savait, sans l'avoir définie, la connaissait. Qui était il ? Que lui voulait elle? Elle ne le savait pas et semblait la seul à la sentir. Un mot se dégagea pourtant de ses lèvres tremblotantes.


Qui est-ce ?
Chut... N'aie crainte, je serai toujours avec toi pour t'aider...Sors moi cette lettre de la cheminée et envoie la. J'ai confiance en toi ...



Quand revint le tavernier, la Crâ était en pleine furie rédactrice et, il déposa sans mot dire la cuisse de Wabbit rôtie à une table proche, pensant qu'un dans un tel état de création elle lui arracherait un bout de tête en cas de perturbation.


Ophélie de prénom, Saroox de nomination, Archer de profession,
je me permets de déposer cette demande pour entrer dans votre Twibu.
Élevée par un riche marchand aujourd'hui enterré, ce dernier me révéla avant sa mort qu'il n'était pas mon père réel, que mon autre géniteur se cachait quelque part dans ce monde et, m'a donné comme indice pour le retrouver le conseil-ordre " écoute la ". Sans comprendre, je lui érigea une tombe, l'enterra moi-même, et m'en fuit dans la nuit, conformément à ses souhaits. Ne me prenez pas pour un pistonné d'une famille bourgeoise cherchant à entrer par les biens. Je n'en ai plus, tous pillés par des frères pourtant moins aimant de notre défunt père. C'est aussi dans le plus simple artifice, celui de la vie, que j'aimerais vous rencontrer.


Parcourir le monde. C'est une chose, retrouver mon vrai père, ce qui reste de ma famille décimée à ce que l'on m'a dit, ainsi qu'acquérir toutes les connaissances possibles de cette terre, par leur simple rencontre au cours de mes voyages.
Je ne voit en cette Twibu rien d'autre qu'honneur et, c'est ainsi que je désirerais m'y attacher.


Dix-neuf années se sont écoulées depuis ma naissance, et c'est autant de temps perdu pour pouvoir poursuivre le but que je me suis fixé...




Exemple de Candidature par Babakool :


Je suis Babakool, fils de Balzake, jadis mercenaire et depuis porté disparu, et de ma tendre mère Killa, ayant succombé durant mon enfance, à une maladie rare et incurable.
Mon oncle Jimbo m’a alors pris en charge, nourris, logé. Un homme d’exemple pour moi, dont je suis encore fier. Un vieux boulanger, qui m’avait transmit tout son savoir, dont j’en suis devenu son digne successeur. Vers l’âge de vingt ans, mon cœur d’aventurier se mit à battre, une envie de partir, de voyager, toucher l’horizon, l’horizon bleu.

Un jour, je décida alors de vendre mes terres paysannes à des gens que je pense, du même niveau que le mien. Je ferma également ma bonne veille boulangerie, « Ba-baguette ».
Je ne m’étais jamais aventuré au delà des océans, ce fût l’occasion rêvée…j’avais construit mon propre bateau, dont le nom restera encore gravé dans ma mémoire, le « Baba-teau ».
Oui…ce jour-là, j’étais prêt, je mis ce chapeau de Ripate, en souvenir du bon vieux temps.
La mer était pleine de doutes, j’espère un jour encore, pouvoir tous les éclaircir.
Je pris la mer, me dirigeant vers l’Est des terres Amaknéenes.
Je découvris, pendant ma traversée, la joie de pêcher !

Quelques jours, naviguant sur ce bleu sans fin, j’ai pu découvrir la terre immense d’une île.
Je descendis du bateau et me mis à marcher sur la plage recouverte d’un sable chaud.

Tout d’un coup, un arbre bougea tout seul.

Baba : Bah, ça alors, un arbre qui danse…

L’arbre : NOD’KOKO ! *lui jette une Nod’koko sur la tête *

Baba : AIE !ÇA VA PAS LA TÊTE ?!

Enervé, je le fis tomber par-terre, l’arbre commença à rouler puis à pleurer.
Je découvris avec horreur qu’il n’était pas seul : tous les arbres de la plage se mirent à bouger et à s’avancer vers ma direction. Je pris l’initiative de remonter dans mon navire, puis de mettre les voiles vers le nord.
Une semaine passa, la pêche devenu difficile, les rations, complètement vides..
Tard, lors d’une soirée, les vagues me portèrent à une île différente de la précédente.
Je mis pied à terre et avança prudemment.
Il faisait sombre, la faim me tiraillait, je marchais en zigzaguant sans m’en rendre compte, lorsque soudain, je trébucha sur quelque chose…

Baba : Diantre…mais qu’est-ce que…oh ? Mais c’est une Cawotte ! Il y en a une autre là ! Et là !

Je m’étais rendu compte d’être dans un champ de cawottes, aussitôt, je me mis à en dévorer…

Baba : Hum, quel délice ! Une chance d’avoir mis les pieds ici !

???: ALEWTE ! ALEWTE ! UN INTWUS ! ATTWAPEZ-LE !

Le temps de réaliser ce qu’il se passait, je pris une grosse cawotte en pleine figure, puis, plus rien…
La tête qui tournait, j’ouvris les yeux, je me retrouvais ligoté à une cawotte dans une petite pièce peu éclairée.
Je tentais de me libérer, en vain…la porte s’ouvrit et une sorte de petit animal entra.

???: Uuuuuuunnnnnnnn jouuuuuuuwwwww ma cawotte viendwaaaaa ! Unnnnnnn….

Baba : Euh, bonjour…

???: Tikawimbwamba salut toi !

Baba : Qui est-ce ?

Tikawimbwamba : Il s’agit du wabbit qui pawle à toi.

Baba : Ah, donc c’est toi, étrange habitude de parler à la troisième personne…que va t-il m’arriver ?

Tikawimbwamba : Toi va êtwe punit pouw avoiw mangew les cawottes dans le jawdin du Wa Wabbit ! Et Tikawimbwamba va êtwe wecompensé d’une cawotte en ow pouw avoiw gawdew toi !

Baba : Et tu penses vraiment qu’il va te la donner, cette fameuse cawotte en or ?

Tikawimbwamba : Tikawimbwamba sait pas, Tikawimbwamba espère…snif…

Baba : Allez, détache-moi et raconte moi…


Nous nous installâmes sur un divan en forme de cawotte, et il me conta son histoire.
Tikawimbwamba était devenu orphelin, ses parents, morts exécutés par le Wa wabbit, pour avoir essayé de toucher la « Cawotte supwême de Di-heu ».
L’acte étant gravissime pour ce Roi, il ordonna qu’on les attache devant une cawotte pendant une semaine, qu’on prive leur fils unique de cawottes, et qu’on le fasse devenir esclave du palais.
Tikawimbwamba recommença de pleurer à la fin de son récit.

Baba : Allons, sèche tes larmes, tiens*sort une cawotte *

Tikawimbwamba : Mewci mais Tikawimbwamba n’a pas le dwoit.

Baba : Bien sûr que si que tu as des doigts…tout le monde en a.

Tikawimbwamba : Non, il a pas le dwoit, la pewmission.

Baba : Ah…écoutes, ça te dit de venir Voyager avec moi sur mon navire ?

Tikawimbwamba : Snif, Tikawimbwamba voudwait bien, mais comment sowtiw ?

Je regardais autour de moi, et vis une petite fenêtre, je m’empressa donc de la briser, en lançant une cawotte dessus.
Personne dehors, il fallait donc sortir le plus vite, en profiter.

Baba : Allez Tiki, viens, on part pour de bon !

Tikawimbwamba : Comment le balafré a appelé Tikawimbwamba ?

Baba : Tiki, c’est plus court, et ça te va bien ! A l’avenir ne m’appelles pas « Le balafré » appelles moi Baba !

Tous les deux, partîmes prendre mon Navire, pour revenir sur la terre Amaknéene.
Depuis ce jour, j’ai adopté Tiki, je l’ai nourris et dût faire beaucoup de potager, surtout des cawottes !

C’est sur ces derniers mots que je vous laisse, Tiki me donne pas vraiment le choix, il joue avec la plume.


Amicalement,
Baba

C'était seulement un exemple en aucun cas, vous avez le droit de copier nos BG ( BackGround )
Par peine de refus immédiat.

Bonne journée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
EXEMPLE de candidature
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Angel, néonate (exemple a suivre pour creation background)
» les plus beau exemple de flood
» Exemple de site d'arnaque
» exemple d'ordre de "chevalerie" régional
» [Question] pour l'exemple

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ₪ Centre paperassier de recrutage ₪ :: ∂ Centre Paperassier ∂-
Sauter vers: